La fin du règne des glaces

Elles m’auront bien empoisonné la vie et même encerclée pendant quelques jours, nous retenant Icade et moi prisonniers. Pourtant je ne réussis pas à me réjouir complètement de la lente agonie des glaces. Je les entends craquer, grincer, gémir, se morceler ou chavirer parfois et depuis quelques jours, j’ai le sentiment de parcourir un champ de bataille où ça et là gisent des corps démembrés. Tout est arrivé si vite. La semaine dernière le paysage n’était qu’icebergs et plaques de banquise majestueuses qui, à perte de vue, dérivaient dans les courants. Mais le mois d’août qui pointe le bout de son nez sonne le glas de ce grand désert blanc sous ces latitudes. Le décor change… Jusqu’à l’automne prochain.
Il va falloir que je me débrouille différemment pour trouver de l’eau potable désormais, car jusqu’à présent j’allais directement la puiser dans les piscines d’eau douce formées au milieu des plaques. Une eau fraîche et sans aucun doute très pure, facile d’accès. Dès les prochains jours je vais devoir aller à terre pour y trouver de petites rivières qui viennent se jeter dans le Passage. Il faut s’adapter à  ce que la Nature nous offre, pas d’autre alternative possible.

Depuis l’épisode de l’arrêt du moteur en pleine mer, Icade ne fonctionne plus qu’avec 3 batteries.  J’appréhendais donc de traverser la Baie de Darnley et de ne pas avoir suffisamment d’autonomie pour arriver de l’autre côté. J’avais attendu des conditions à peu près favorables et étais partie avec un vent portant, une petite aide supplémentaire bienvenue qui nous poussait gentiment dans le dos.

Dans l’après-midi malheureusement, bascule du vent à l’Est, nous le prenons en plein dans le nez. Notre vitesse n’est déjà pas très importante, mais tout à coup elle se retrouve divisée par deux. Impossible d’accélérer au risque de consommer trop rapidement ce qui me reste d’énergie. Me voilà donc faisant de savants calculs entre les milles nautiques qui me restent à parcourir et la puissance de mes batteries. Pas un brin de soleil pour recharger tout en naviguant… Je me dis que ça doit le faire… Ça va le faire… peut-être ? Et ça l’a fait, juste mais ça l’a fait quand même ! Lorsque j’ai jeté l’ancre une fois arrivée de l’autre côté de la baie, j’ai ressenti comme un petit goût de victoire. Oui, parfois le bonheur tient juste à un petit bout de terre que l’on foule du pied.

Plus de baie à traverser dans les jours à venir… Je vais bientôt quitter les Territoires du Nord-Ouest pour franchir les frontières du Nunavut, un territoire Inuit indépendant créé en Avril 1999. Espérons que le soleil revienne rapidement car pour l’heure nous en manquons cruellement. Un petit 0°C ce matin et une petite neige fondue qui tombe, l’été en Arctique est revigorant !

Je profite de ces nouvelles pour remercier du fond du cœur les Icadiens dont j’ai récemment reçu les messages d’encouragement suite à l’avarie du moteur (qui s’est avéré être une batterie défaillante). Vos pensées et petits mots m’ont fait un bien fou et vont rester près de moi pour les semaines à venir. Kevin, j’ai fini ton Toblerone, Alain, tes deux morceaux d’emmental ne sont plus qu’un souvenir, Ronan, tes caramels au beurre salé ont fait leur temps… Mais qu’est-ce que je me suis régalée ! Véro, rassure-toi, il me reste ton chocolat !

Suite au prochain épisode…

11 COMMENTS
  • Magnum
    Répondre

    Remis ton burger Actic Passage à la mode !
    Histoire de t’accompagner. La Bizh et évite de sauter à l’eau c’est pas la baie de la Forêt !????

  • AQUA FORME
    Répondre

    COUCOU !! BRAVO !! nous suivons tes exploits !! nous pensons fort à toi !! ici ça va ,le soleil joue à cache-cache ,il va peut être aller te recharger toi et tes batteries ,souhaitons-le !! Ta belle aventure va continuer et en lisant tes lignes on participe un peu !!!! Enormes bisous de nous tous!!

  • Francis Benveniste
    Répondre

    Yo Anne! Bien de toi ca, de t’attrister quand fondent enfin les barreaux de ta cellule! Dis moi, l’eau si pure des flaques n’est-elle pas en fait trop pure, genre zero mineraux? Celle des rivieres sera de meilleure qualite, non?
    A donf’!

  • Christian Rennes
    Répondre

    Mon Dieu, quelles péripéties , et quelle angoisse ! Et quelle beauté à couper le souffle dans la photo qui accompagne votre récit : merci, merci, merci ! Oui, le bonheur tient à peu de choses, je suis heureux que vous le touchiez du doigt , encore et encore. Bonne continuation, pour la suite du voyage, avec l’expression de mon profond respect et de mes sentiments les plus amicaux. A bientôt, à bientôt !

  • Véronique Fettaya
    Répondre

    Je suis ravie que malgré tous ces inconvénients tu avances et que tu accumules des petites victoires sur la nature qui domine tout en ces lieux insolites.
    Je pense à toi chaque jour et j’ai de plus en plus le sentiment que tu vas le réussir ce passage. So far so good!
    Avec toute mon affection. Mille gros bisous

  • POIRIER Colette
    Répondre

    OUF OUF , vous nous avez fait peur !!
    J’ai ouvert un Toblerone avec mon café en votre honneur !
    Mais votre batterie défaillante l’est-elle sans recours ?? Rassurez-nous
    Plein de bonnes choses depuis mon Ouest-Bretagne
    Colette

  • JENANE COLETTE
    Répondre

    Quelle fascinante beauté ces glaces qui dérivent ………. la photo est superbe , mais quel stress permanent pour toi j’imagine toujours en calculs de tes réserves de batterie !!!…. il faut une sacrée confiance en soi pour prendre la bonne décision mais ce potentiel là on sait que tu l’as , alors vas y Anne dans ce long voyage et les rêves qui te portent …….

  • Cecile Colson
    Répondre

    Merci pour les nouvelles Anne…Heureuse que tu avances vers ton rêve. ..Merci pour ces récits passionnants…Prends bien soin de toi…A bientôt…Amitiés et respect…

  • LE MAUGUEN René
    Répondre

    bjr Anne, je t’avais bien dis d’emporter une bouteille. bon courage ma grande, gros bisous de nous deux

  • Claude COURGEAU
    Répondre

    Bonjour, Comme d’habitude, beaucoup de courage et de volonté pour mener à bien de tels projets.
    Admiration et félicitations pour ces nouvelles régulières et très pédagogues..
    CC

  • Pierre /Soize
    Répondre

    Très impressionnant!bon courage Anne et respect !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.