L’aventure c’est l’aventure !

Quelques petites nouvelles depuis le Canada où Icade et moi sommes arrivés il y a déjà une semaine. 7 jours pendant lesquels Alain, un ami venu pour me donner un coup de main, et moi n’avons pas chômé.

Pour commencer, les douanes canadiennes ont fait preuve d’une belle efficacité car dès le lendemain de son arrivée, le Solarboat était libéré de toute contrainte administrative et officiellement autorisé sur le,sol canadien. J’appréhendais un peu cette étape, ayant eu à faire par le passé, à des administrations peu conciliantes, mais ici, rien de tout cela, tout s’est passé vite et bien.

Sans attendre, nous avons donc pu organiser l’étape suivante de ce voyage vers le Grand Nord  : Hay River, situé sur les rives du Great Slave Lake et point de départ de la barge descendant le long du fleuve Mackenzie dès la disparition des glaces. C’est à son bord qu’Icade a pris place, après 15 heures de voyage et des péripéties qui nous ont donné quelques sueurs froides. Trois heures après notre départ de Calgary, le ber supportant le Solarboat s’est subitement affaissé alors que nous roulions en pleine nuit sur l’autoroute. Et voilà Icade le nez en l’air, en équilibre instable sur la remorque, ses 650 kg menaçant de basculer à tout moment. Je crois que j’ai dû prendre 10 ans en l’espace d’une seconde !

Au petit matin, nous avons trouvé la solution en glissant quelques pneus sous le bateau, et cahin-caha nous avons ainsi parcouru les 1400 kms nous séparant de Hay River. A l’arrivée, nous étions attendus et tout à été parfaitement orchestré par l’équipe sur place. Seule petite ombre au tableau, j’ai appris que le départ de la barge était retardé et qu’il allait falloir désormais attendre la fin du mois de juin pour récupérer le Solarboat à Tuktoyaktuk. Attendre, attendre encore, attendre toujours… Ce n’est pas toujours simple de gérer ce genre de déconvenues mais je n’ai pas d’autre choix aujourd’hui, je prends donc mon mal en patience.

A bientôt pour la suite des aventures d’Icade au pays des caribous…

Merci à toutes et à tous pour votre soutien, vos messages et vos encouragements !

17 COMMENTS
  • LE MAUGUEN René
    Répondre

    bravo, et bonne continuation, nous te suivons, fais nous signe

  • Christian Rennes
    Répondre

    Eh! bien, vous en vivez des choses avant d’entrer de plein pied dans l’aventure !

  • Elisabeth G
    Répondre

    Bonjour,
    Courage!
    .. Je sais depuis des lustres que la marine – à voile- telle que pratiquée est essentiellement l’apprentissage de la patience!
    ATTENDRE… toujours… la hauteur d’eau, l’ouverture d’une écluse ou des portes d’un port, la marée, le beau temps, le bon vent etc….
    Après presque 45 ans de voile j’ai acquis une certaine sagesse quant à la gestion du temps…
    Bravo pour cette aventure que je suis avec bonheur et admiration…
    Vous nous faites revivre certaines émotions passées, moins exotiques certes mais qui, en leur temps étaient assez osées…
    Alors à bientôt.
    Elisabeth

  • Karen T Stabenow
    Répondre

    Chill. you covered a lot of land successfully. give yourself some time to rest, relax and recharge for the journey ahead. i am working on an application for an artist’s residency in Iceland this winter. As an arctic landscape painter I need to actually see the arctic with my own eyes rather than imagine what the arctic looks like – ja?.
    Peace, Karen

  • POIRIER Colette
    Répondre

    Quelle ténacité, mais qu’allez -vous faire jusqu’à la fin du mois? Je suppose qu’il faut aussi des arrières financiers solides
    Une petite conférence à nos amis canadiens sur votre projet et vos exploits passés ??
    Juste une suggestion!
    Allez Bon vent et beau soleil
    Colette

  • marc Fayet
    Répondre

    Même à des milliers de kilomètres au coeur de Paris j’ai la sensation de percevoir ce que fut ce moment d’inquiétude intense durant le trajet. S’imaginer que tout peut s’arrêter là ! Mais quand les dieux de l’aventure sont là,.. Et quelques pneus comme soutiens, on sait et on sent que la suite sera passionnante. Patience, courage et que la force, toutes les forces soient toujours en toi.
    Je t’embrasse.
    Marc.

  • Nelly louchouarn
    Répondre

    Comme cela semble bon cette fenêtre sur ton aventure on va pouvoir rêver avec toi, attendre, repartir et ouvrir grands les yeux sur ce fabuleux mystère du grand nord. Merci Anne de nous faire rêver !,,,

  • virard
    Répondre

    Hello Anne contente de te revoir,et sur un « char » ma foi, comme disent les Canadiens…mais mais ICADE est près de toi bien enrubanné et quand il sera dévêtu ce sera BONHEUR.A très vite.Bises.Michèle.

  • Francis Benveniste
    Répondre

    « Life is what happens to you while you are busy making other plans », right, Anne?

  • jacqueline thoral
    Répondre

    on partage ton « mal en patience »en attendant votre meilleur à toi et à Icade
    Amitiés portiviennes.

  • LIVORY
    Répondre

    Courage et patience Anne, je sors d’un AVC léger , et après un mois d’hôsto jai appris ça !

  • Montestrucq
    Répondre

    Quelle barbe ce retard de barge ! …mais, l’expérience aidant, peut-être t’évite-t-il une plus grande contrariété. ou un plus grand pépin . Ainsi tu seras au top pour partir plus sereine, reposée de ce si long voyage en voiture ! Et déjà, d’être arrivée saine et sauve et ton bâteau sain et sauf alors qu’il a failli virer de bord, eh bien c’est fantastique. Bravo !
    Malgré tout ….. j’ai hâte de voir les glaces !!!!!!!
    Enormes bises, prends patience , surtout prends ce retard pour un bienfait ; Peut-être trouveras-tu une petite église qui aura besoin d’une petite couche….
    Tati Montes..

  • Véronique Fettaya
    Répondre

    Ma chère Anne, Tu sais que la patience est une vertu et la, tu vas gagner une vertu de plus par la force des choses. Je te souhaite un voyage palpitant en espérant que toutes tes rencontres avec la faune locale seront amicales et certaines distantes (les ours et les  »osties » de mouches noires). Je croise les doigts pour que tu atteignes ce fameux passage sans trop de difficultés. Ai-je le temps de t’envoyer une réserve de chocolat? Appelle moi si tu as le temps. J’attends avec impatience ton journal quotidien..
    Avec toute mon affection,
    Véronique

  • colette Jenane
    Répondre

    un petit coucou de la Bretagne ! j’espère que Hay river t’offrira quelques joies  » touristiques » ) car tu dois y passer 2 semaines d’après ce que j’ai compris, les glaces étant très présentes encore sur la rivière que tu dois descendre avec ton solar boat ! on pense à toi et on attend avec impatience la suite du périple !

  • rene riou
    Répondre

    ça va venir ;;;Alors bon courage !!c’est tout de même plus long que d’aller à Kerleven..

  • OLD MAN OF THE RIVER
    Répondre

    WELCOME BACK TO CANADA ANNE, I DO ENVY YOU ON YOUR UPCOMING ADVENTURE. HAVE SO MANY GREAT MEMORIES OF OUR TIME (TOO SHORT) AND PICS FROM TUK. THE HIGH-LITE OF MY TRIP DOWN THE MC KENZIE. WISHING YOU FAIR WINDS & SMOOTH SAILINGS AS YOU VENTURE FORTH. ONE REGRET, NOT TAKEN YOU UP ON YOUR OFFER TO GO TO FORT SIMPSON & PICK UP MY TRUCK AND CAMPER AND DRIVE TO INUVIK. WOULD HAVE BEEN A HOOT. TRAVEL SAFE MY FRIEND. OLDUARDO
    PS HAVE ANOTHER BOTTLE OF PHELAN SEGUR WINE, LIKE THE ONE WE USED TO MAKE OUR TOAST WHICH YOU FILMED, WHICH I WILL OPEN IN CELEBRATION WHEN YOU COMPLETE YOUR ARCTIC PASSAGE. WAS THINKING THAT MAYBE THERE IS TIME TO SEND YOU ANOTHER CLUB ED SIGN, WOULD LOVE A SELFIE OF YOU & SIGN. IF IN YOUR TRAVELS AROUND TUK YOU SEE MY OLD BOAT WOULD LOVE TO SEE HER FINAL RESTING PLACE. AGAIN, SAFE TRAVELS ANNE.WILL BE FOLLOWING YOU. HUGS & THINGS

  • Chané
    Répondre

    Courage copine, on pense à toi 🙂 Plein de bises de Pont Aven

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *