Le baptême du divin enfant !

Il s’en est fallu de peu que je ne passe ces dernières semaines sur le Solarboat nuit et jour, tant il y avait de détails à régler avant le grand jour pour lequel nous nous préparions tous avec ferveur : le baptême du divin enfant ! C’est fou ce qu’un si petit prototype (6 mètres à peine) peut exiger d’attention et de réflexion. A bord, rien n’est aux normes. Il faut donc continuellement se creuser les méninges pour trouver de nouvelles idées et pallier toutes les petites imperfections que l’on découvre au fur et à mesure des sorties en mer. Une fois identifiées, reste encore à y remédier ! Bref, ces derniers temps, Icade a été le centre de ma vie et à priori, d’ici son départ de France à la fin du mois de mai,  je doute que cela change beaucoup.

A Concarneau, jeudi 26 avril en fin de matinée, il a pu apparaître devant sa marraine, la chanteuse Nolwenn Leroy ainsi que son parrain, l’écrivain Yann Queffelec, pourvu de ses plus beaux atours. Amarré au ponton, bercé par une brise légère et inondé par les rayons d’un soleil aussi généreux qu’inespéré, son étrave a supporté sans broncher l’explosion de la bouteille de champagne avant que ses deux anges gardiens embarquent pour un tour dans le port.  Vus leurs deux sourires épanouis, je dirais que cette navigation les a conquis.

 Le baptême d’un bateau est un événement hautement symbolique et celui-ci a été chargé de magnifiques émotions.  Une incroyable atmosphère enveloppait l’assistance et il s’en est fallu de peu que je ne verse ma petite larme. Oui, oui, même les filles du large pleurent !

Nombreux étaient les partenaires qui avaient répondu à l’invitation de mon sponsor principal, Icade. Etaient également présents famille et amis qui, chacun à leur façon, avaient aidé à la préparation de l’expédition Arctic Solar.  Il faut dire qu’il  en a fallu, depuis deux ans, des bonnes volontés pour me seconder dans la (re)naissance de ce petit bateau qui, en 2011 traversait le Pacifique propulsé par une aile de kite.  Bref, je ne pouvais pas être mieux accompagnée et j’étais ravie de pouvoir enfin remercier celles et ceux présents, du formidable travail accompli.

L’occasion était idéale pour nous retrouver tous avant le grand départ. Elle a été une merveilleuse parenthèse dont je garderai précieusement les images et qui sera un fantastique booster les jours où la route à travers le Passage du Nord-Ouest me semblera ô combien laborieuse et chaotique.

A très vite pour de prochaines nouvelles… Bon vent à vous !

PS : Une nouvelle rubrique baptisée « Fan’Arctic » a été mise en ligne sur le site… Soyez curieux, allez donc voir de quoi il en retourne ! Et si jamais le cœur vous en dit…

© Ronan Quéméré
©Ronan Quéméré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *