Les aléas du Passage du Nord-Ouest

Le miracle n’aura pas eu lieu ! Malgré nos bonnes volontés et l’organisation minutieuse mise en place en coopération avec la compagnie Ponant, pour tenter de récupérer mon Solarboat, nous n’avons pas pu naviguer jusqu’à lui.

Début septembre, les autorités canadiennes ont en effet demandé à tous les navires s’apprêtant à emprunter le Passage du Nord-Ouest de faire demi-tour, la présence exceptionnelles des glaces en cette saison rendant toute navigation trop hasardeuse. Je n’ai donc pu embarquer sur le Soléal comme prévu et suis restée à terre, les bras ballants, très déçue par ce revirement de situation. Nous ne pouvions rien faire de plus sur place et je m’en suis donc retournée bredouille en Bretagne. Nous avons tenté notre chance, l’équipe de Ponant et moi y avons cru jusqu’à la dernière minute, mais Dame Nature en a décidé autrement et finalement, a eu le dernier mot une fois encore…

J’étais en Arctique cet été, j’ai pu voir ce qu’il s’y passait. Au cours de mes discussions avec les inuits rencontrés au hasard de ma route, j’ai entendu leurs inquiétudes face à une météo très inhabituelle pour la saison. Les glaces omniprésentes en plein été, les violentes tempêtes qui n’avaient cessé de souffler sur la toundra depuis le printemps, accélérant l’érosion déjà alarmante, l’absence de bélugas, base importante de la nourriture des communautés littorales… oui, la Nature s’exprime, il me semble même qu’elle hurle désormais.

En ce qui concerne le bateau, il ne sera pas facile de le récupérer maintenant que l’hiver arctique s’en vient à petits pas, mais je m’active à trouver un plan B et j’espère bien trouver une solution dans les mois à venir.

10 COMMENTS
  • Danielle Herr
    Répondre

    La terre se modifie, ça semble sérieux. Bonne chance pour le bateau, quelle galére ! Bon courage.

  • brisy
    Répondre

    j’ai appris le retrait du Ponnant … désolé pour ton bateau.. quand ça veut pas….reste que l’on crois en toi et en tes efforts
    courage
    Marco

  • Christian Rennes
    Répondre

    Bien désolé pour vous. J’espère sincèrement que votre plan B pourra fonctionner. Quant à vos inquiétudes et celles du peuple inuit, celle-ci sont vraiment graves. J’espère que la communauté internationale réagira enfin. Dans un premier temps, y a-t-il quelque chose à envisager pour éviter la famine à ce peuple ?
    Je vous souhaite de tout cœur de réussir dans vos plans et vous dis à bientôt, en toute amitié.

  • Pierre Livory
    Répondre

    Bien bon courage pour le plan B … que tu trouveras j’en suis sûr ! Bizhou ! Pierre

  • Eloy Boulton
    Répondre

    Anne, up to now you have made a tremendous effort, you are a brave women. Keep your efforts going for the rescue of the boat…that beautiful piece of tecnology deserves a place of honor. Go ahead, you will do it.

  • Anne O'Neil
    Répondre

    I am so sorry to see your ICADE sitting all alone on the rocks and also that the weather could not be more cooperative when you were so close! Poor Mother Nature must be beside herself to see all the changes on this planet! The good news is you are safe and if I know you will continue some quest of discovery and adventure! Bon chance mon ami????????????. There is some chance we may be in France next summer and will keep you posted. It’s been too long.

  • velard. jacques
    Répondre

    Cette fois-ci tu n’avais vraiment pas la baraka! Mais connaissant ta volonté à toutes épreuves je sais que tu trouveras « LA » solution. Bon courage. De tout cœur avec toi.

  • Velard Jacques
    Répondre

    Tu n’as vraiment pas eu la baraka cette fois-ci. Mais je connais ton opiniâtreté et je sais que trouveras « la » solution! Bon courage. De tout cœur avec toi.

  • Colson Cécile
    Répondre

    Courage Anne…Vraiment désolée que vous n’ayez pas pu atteindre Solar…
    J’ai entendu parler de cargos chinois qui faisaient route par le Nord plutôt que par le Sud pour gagner du temps.et de l’argent. ..mais accentuer la pollution, ça on a à peine relevé. ..même affirmé qu’il n’y en aurait pas????????…Oui la situation dévent grave…voire catastrophique. ..Notre planète est dans une grande souffrance. ..
    Je souhaite que tu puisses trouver une solution pour retrouver ton cher Solar. ..
    Prends soin de toi. Merci pour les nouvelles même si elles ne sont pas ce qu’on espérait.
    A bientôt,

    Cécile.

  • POIRIER Colette
    Répondre

    Il y a des moments où le mot MERDE ne suffit plus, alors je vous dis Merde, Merde ,Merde ! pour que la chance vous revienne., Et vite , très très très vite, par le ciel peut-être……………………………………………….
    En toute amitié

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.